Verbae : « Corrections »

https://www.facebook.com/lumosverbae/

Quand on termine l’écriture d’un roman, ou d’une nouvelle, et qu’on se lance dans la correction, il nous est difficile d’avoir un regard critique et objectif sur notre propre travail. Il faut alors faire appel à un regard extérieur (voire plusieurs).

Lorsque vous passez par une maison d’édition, celle-ci fait appel à un correcteur/une correctrice qui s’occupera de traquer la moindre coquille (et incohérence) de votre texte.

Mais qu’en est-il pour l’auto-édition ?

J’ai lu de nombreux récits autoédités que les auteurs ont fait relire à leurs proches, parfois corrigé par une tante ou un cousin qui connaît plus ou moins bien les règles de français. Je comprends ce désir de vouloir partager cela avec sa famille, ses amis. Toutefois, rares sont ces personnes ayant un regard suffisamment objectif, et suffisamment de recul pour avoir un œil réellement critique sur votre récit. Il reste souvent beaucoup de fautes de frappe, d’orthographe ou d’accord, et parfois des erreurs de syntaxe, pour ne parler que de la forme. En revanche, ces personnes sont de parfaits bêta-lecteurs (en particulier s’ils sont vos lecteurs cibles).

Mettez toutes les chances de votre côté en faisant appel à mes services pour relire et corriger votre récit. Je vous promets d’y mettre tout mon sérieux, en plus de mes connaissances, pour vous offrir le texte le plus travaillé possible. Ceci dans le but ultime d’offrir à vos futurs lecteurs une expérience inoubliable !

Petite précision qui a son importance : je m’occuperai uniquement d’oeuvres de fiction, dans les genres science-fiction, fantasy et fantastique.

 

0.7€/100 mots

Exemple pour un manuscrit de 50 000 mots
(50000 X 0.7)/100 = 350€

Tarif dégressif à partir de 150 000 mots.

Contactez-moi pour un devis gratuit.

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive