Lire Jour 28 : Flotter

Jour 29 : Chaussure

 

La fillette courait dans la direction opposée. Soudain, des bras puissants l’enveloppèrent et la soulevèrent de terre. Aveuglée par la peur, elle cria et se débattit avec tant de hargne qu’elle en perdit une chaussure. Une voix de basse résonna à ses oreilles, et le corps qui la serrait vibrait sous cette voix, et cela l’apaisa peu à peu. Elle ouvrit les yeux et rencontra le regard azur de Tadeus, puis perçut son sourire sous les moustaches touffues du forgeron. Elle s’écroula contre lui en sanglotant de soulagement. Le colosse l’emporta avec lui et la déposa dans les bras de son père quelques minutes après.

Tadeus se pencha pour attraper le marteau qu’il avait déposé à ses pieds et l’empoigna des deux mains. Sur son visage creusé par la fatigue, on pouvait lire toute la détermination à protéger sa communauté, sa famille.

Avec d’autres hommes du village et les soldats de la garde encore en vie, le forgeron prit la direction du sud où les démons s’étaient rassemblés pour combattre l’Alternak. En pensant à ses enfants, Tadeus sentit son ventre se contracter. Il ne laisserait pas ces monstres s’en prendre aux siens sans rien faire.

Parvenus sur place, ils eurent un instant d’hésitation. Après tout, ils n’étaient que de simples humains, sans pouvoir magique, sans don particulier, avec seulement leurs armes pour se défendre. Que pouvaient-ils face à des monstres issus des enfers venus pour les détruire ?

Une forme bougea sous l’amoncellement de démons rougeoyants. Tadeus remarqua une corne brisée, une aile froissée qui brûlait l’herbe sous un corps qui s’agitait. Le forgeron reconnut l’Alternak et sut aussitôt que sa fille avait besoin de lui.

Il poussa un hurlement de rage, leva son marteau et s’élança à son tour dans la mêlée, bientôt suivi par les hommes armés.

Malgré la différence évidente de force qui séparait les démons et les hommes, ceux-ci frappèrent et cognèrent et tranchèrent avec la rage du désespoir et du désir de vivre.

Lire Jour 30 : De mauvais augure

La Missive

Kelya et Paty forment un binôme atypique. L’une hyperactive, l’autre apathique, elles ont pourtant toutes les deux le même rêve secret : déterrer un œuf de dragon au fond des mines. Mais quand une galerie s’effondre et ensevelit les deux ouvrières, elles ne peuvent plus compter que sur elles-mêmes pour espérer revoir la lumière du jour.

Découvrez gratuitement ma nouvelle "Lucioles" en rejoignant La Missive

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :