L’oeuf de Tanglemhor

Salut à tous, je suis Meryma Haelströme, bienvenue sur la chaîne des auteurs qui en ont dans la plume.

Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle vidéo : chronique. Le dernier samedi de chaque mois sera réservé à ce genre de contenu, dans lequel je donne mon avis sur mes lectures. Et pour lancer la série, je vais commencer par une saga que j’ai commencé l’année dernière et dont je viens de terminer le tome 3. Et comme ça risque d’être un peu plus long que d’habitude, n’attendons pas plus longtemps, c’est parti.

Tomes 1 et 2

Titre : L’oeuf de Tanglemhor, La traversée du Lyokumkan, Chroniques des secondes heures de Tanglemhor
Auteur : Azaël Jhelil
Editeur : autoédition
Parution : mai 2018
Nombre de pages : 797 pages
Genre : fantasy
Prix numérique : 4.99
Prix papier : 24

Résumé : Rejeté de tous, Krûl le semi-lacertys est devenu le prophète du dieu de la Vengeance[…]. Il ne reste plus à l’empereur du Levant qu’à soumettre le duché de la Marche, dernier flambeau d’une résistance à l’agonie. Tout espoir est vain. Il ne reste rien[…]. Des clans barbares aux nations civilisées, du guerrier migou au jardinier myrmidon, pour les hommes et les fées, les ogres et les dragons, l’heure est venue de faire un choix : la soumission… ou la mort.

Mes impressions : Il y avait longtemps que je n’avais pas été aussi enthousiaste à la lecture d’un roman de fantasy ! Tout m’a ravi, depuis la première page, jusqu’à la dernière ligne. Dès le début je me suis attachée aux personnages, me suis identifiée à certain(e)s, et chacun, du plus pauvre, du plus insignifiant, au plus riche, au plus important pour l’intrigue, tous m’ont paru vraisemblables, à tel point que je n’aurai pas été surprise d’en rencontrer quelques uns au détour de ma vie. Toutefois ils sont très nombreux, et il aisé de s’y perdre si l’on n’est pas habitué à l’exercice (pour ma part, cela ne me dérange pas, tant que cela est bien mené, comme dans ce cas présent).

Le vocabulaire, la syntaxe, l’orthographe ou même la grammaire, sont autant d’éléments que l’auteur semble avoir travaillé avec soin. Est-il un ancien barreur ou matelot reconvertit en écrivain pour connaître ainsi le fonctionnement d’un voilier et chaque terme précis du vocabulaire de navigation ? A-t-il parcouru le monde et rencontré tant de nations qu’il en a fait son propre monde ? A-t-il tout simplement fait suffisamment de recherches et d’interviews pour donner à son texte une vie propre et une vraisemblance à toute épreuve… pour qu’on y croit, tout simplement ?! Je crois qu’Azaël Jhelil a pratiqué le jeu de rôle sur table pendant un temps, et cela se ressent quand on connaît un peu le milieu. Peut-être a-t-il même été Maître du Jeu !

Bref, je ne vous ferai pas l’affront de détailler chaque partie du texte (il est très long et de nombreuses intrigues s’entremêlent avec brio !), et je laisserais aux lecteurs l’émerveillement de découvrir cet univers de débauche, de torture, de carnage, de cannibalisme, et d’émotions, de beauté, de féerie, d’amour, d’amitié sincère. Le « couple » qui m’a le plus ému est celui d’un « pachyderme » qui donnerait sa vie pour une « souris ». Les passages où l’ont rencontre ces deux personnages ont ma préférence, bien au-delà même de ceux avec l’Ombre !

Si j’ai mis autant de temps pour le lire, ce n’est que parce que mon emploi du temps très chargé ne m’a pas permis d’avoir des séances longues de lecture. Aussi parce que j’ai tellement apprécié la plume de l’auteur que je me laissais facilement emporter par les mots, en appréciant chaque tournure, chaque accent, chaque intonation que mon cerveau leur accordait. J’ai souhaitais tout simplement apprécier ma lecture.

Si je devais trouver des points « négatifs » : il subsiste malgré tout quelques menues coquilles qui sont passées au travers des mailles du filet. Et il y a beaucoup trop de notes, dont la plupart mériterait d’être incorporées dans le texte. En effet, elles donnent des indications et explications sur des coutumes ou le passé ou la pensée des personnages, et j’avoue que sur une liseuse c’est compliqué à gérer ! En cela, je préfère les livres papiers !

Hélas rien ni personne n’est parfait, mais cela n’enlève rien à la qualité de cette oeuvre !

Tome 3

Titre : La Pyramide du lac perdu (Chroniques des secondes heures de Tanglemhor tome 3)
Auteur : Azaël Jhelil
Editeur : autoédition
Parution : juillet 2019
Nombre de pages : 471 pages
Genre : fantasy
Prix numérique : 4,99€
Prix papier : 16,95€

Résumé : Poursuivie par la vindicte du semi-lacertys, la Conjuration de Tanglemhor a traversé les mers pour arriver en Australie. Guidés par la vision du vénérable Kannlis, les rebelles s’aventurent dans le Jardin de l’Hiver, à la recherche du repaire disparu du plus terrible sorcier de tous les temps.
Au pays de la nuit éternelle, harcelés par un froid insupportable, les conjurés sont engagés dans une entreprise suicidaire. Sur leurs épaules reposent tous les espoirs des peuples du Levant…

Mes impressions : Dans ce troisième tome nous retrouvons les personnages que nous connaissons bien maintenant. La Dame de la Marche, l’Ombre, Masque Noir, le Prêtre Borgne, le Sanchaï, l’émissaire de la sylve, le myrmidon… et bien sûr les « méchants ». Le semi-lacertys, les putréducteurs, le sorcier nécromant et bien d’autres.

Arrivés au pays du froid, nation matriarcale aux mœurs si différentes, les conjurés rencontrent de nouveaux alliés en vue de leur prochain périple, plus dangereux que tout ce qu’ils ont connu jusqu’à maintenant. Ils devront affronter le froid glacial, leurs propres peurs et un sorcier immortel dont le monde avait oublié jusqu’à l’existence… ou presque.

La plume d’Azaël Jhelil est toujours aussi agréable, les actions s’enchaînent pour ne nous laisser que peu de répit, et la narration complète nous permet de mieux appréhender les différents territoires que nous traversons.

Les relations entre les différents conjurés évoluent, on en apprend toujours un peu plus sur les uns et les autres. A travers les récits de certains personnages qu’ils rencontrent, il nous est donné un aperçu des légendes et des croyances de cet autre peuple. J’aime découvrir un univers et des détails qui le compose. Des annexes à la fin, viennent compléter les informations qui nous manquent pour encore mieux comprendre ce monde. Ainsi qu’une nouvelle inédite, un bel et émouvant hommage, et une leçon de vie.

J’ai hâte que le quatrième tome sorte pour découvrir les suites des aventures des conjurés et savoir comment tout cela se terminera !

Ce troisième tome est une charnière, un point de non retour pour les personnages. Ils ne sont plus tout à fait les mêmes, ils ont évolué, et devront se révéler encore pour parvenir à leurs fins. J’ai parfois regretté qu’il ne se passe pas plus de choses, notamment du côté de l’empereur oppresseur et tyrannique. Si j’avais adoré lire les horreurs auxquelles les personnages étaient confrontées, je reste un peu sur ma faim avec ce tome 3. Il y a bien l’affrontement entre une secte qu’on croyait disparue et l’empereur. Mais qui me laisse un goût d’inachevé, ou de « trop facile ». Je regrette aussi que l’affrontement avec le sorcier immortel ait été si court, si « facile ». Je m’attendais à ce qu’il y ait des morts parmi les conjurés. Non pas que je souhaite que tous les personnages meurent à la Game of Thrones, mais je dois bien reconnaître que l’ascenseur émotionnel est une technique qui marche ! Toutefois la fin explosive, du point de vue des pirates, rattrape un peu ce sentiment. J’ai d’autant plus hâte de lire la suite car il y aura le combat inévitable contre l’empereur, et c’est cela que nous attendons avec impatience !

Remerciement : Je remercie Azaël Jhelil de m’avoir invitée à lire ce troisième tome, de me l’avoir envoyé en version papier en plus avec une joli dédicace ! Mais surtout merci de m’avoir cité dans les remerciements, c’est une agréable surprise et la reconnaissance de mon travail de chroniqueuse.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, merci d’avoir suivi cette chronique. Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un pouce bleu, abonnez-vous et activez la petite cloche pour ne rien manquer des prochaines sorties.

On se retrouve mercredi pour une nouvelle vidéo « Astuces et conseils ».

Bybye 🙂

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :