Les jeux vidéos comme source d’inspiration

Salut à tous, je suis Meryma Haelströme. Bienvenue sur la chaîne des auteurs qui en ont dans la plume. Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle vidéo « vécu et expérience », car aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet que j’aime particulièrement : les jeux vidéos comme source d’inspiration. C’est partie.

1. Où trouver l’inspiration

En tant qu’auteur, ou n’importe quel créatif, il arrive qu’on soit confronté au manque d’inspiration, à une panne d’idée, la fameuse page blanche qui fait si peur. Pour ma part, j’avoue que je suis rarement confrontée à ce genre de problème à ce jour. Ça n’a pas toujours été le cas, bien sûr, à mes débuts, il m’arrivait souvent de me retrouver devant mon carnet ou mon pc sans trop savoir quoi dire, où aller.

Pour éviter ça, je pense que la meilleure façon c’est de diversifier les sources d’inspiration. Qu’est-ce que j’entends pas là ? Si vous regardez cette vidéo, si de manière plus générale, vous allez régulièrement sur youtube, que vous utilisez internet, il y a peu de chance que vous soyez ermite. Il est donc fort probable que vous regardiez des films, des séries en plus de lire des livres. Certains et certaines d’entre vous jouent aussi peut-être à des jeux vidéos ? A des jeux de rôle sur table ? A des jeux de société ? Bref, vous l’aurez compris, pour moi, tout est source d’inspiration.

2. S’inspirer des jeux vidéos

Alors pourquoi ne pas s’inspirer des jeux vidéos ? Après tout, un jeu vidéo n’est rien de plus qu’un support pour l’imagination. Au même titre qu’un film, ou un livre. Derrière, il y a les concepteurs. Il y a les scénaristes. Les graphistes. Les programmeurs. Et bien d’autres encore. Tout ce petit monde invente, créé, imagine des personnages, des univers, des situations, des histoires, bref, ils font tout ce que fait n’importe quel créatif, n’importe quel auteur.

En m’immergeant dans ces univers, déjà ça me permet d’appréhender les mouvements des personnages pendant les combats. Moi-même je ne pratique pas d’escrime ou de combat médiéval par exemple, et ce n’est pas ma maigre expérience en GN qui m’a aidé à comprendre comment manier une arme. Je le rappelle pour ceux qui l’ignorent, le GN est le jeu grandeur nature, et les combats sont extrêmement réglementés, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez, ni tuer vos adversaires évidemment (loul, le perso oui, mais pas le joueur XD). Alors que dans vos livres, la plupart du temps, vos personnages sont blessés voire tués.

Bref, jouer à des jeux vidéos me permet aussi de lâcher prise à un moment donné, juste en me laissant porter par l’histoire, les quêtes ou les missions. Exactement comme lorsqu’on regarde un film ou qu’on lit un livre. Ça permet de libérer l’imagination, faire descendre la pression. Et pour ma part, c’est là que mon cerveau se met en mode créativité beaucoup plus naturellement.

Mais attention, pour ma part en tout cas, je choisi les jeux auxquels je joue. Par exemple, je ne trouve aucun intérêt aux FPS. C’est purement personnel, ça ne m’apporte rien, je n’apprécie pas les univers ou contextes créés. La façon de jouer, ne me correspond pas. Je ne dis pas qu’il ne faut pas y jouer, ou qu’ils ne servent à rien. Encore une fois, c’est purement personnel. Mais alors à quels jeux je joue ?

3. A quels jeux je joue ?

Vous l’aurez deviné grâce aux extraits que je vous balance depuis le début. Je joue à tous les jeux qui correspondent aux genres que j’écris ou que j’ai l’habitude de lire. Fantasy, fantastique, science-fiction. Ce sont les jeux rangés dans la catégorie RPG : rôle playing game : jeu de rôle. Ce sont des jeux qui vous immergent dans un monde différent du nôtre, que vous devez explorer, avec des personnages, des créatures, des artefacts, des légendes etc. Ce sont tous les oblivion et morrowind, skyrim, dragon age, mass effect, fallout. Vous avez aussi god of war, assassins’creed, the witcher, monster hunter etc etc, il y en a des tonnes.

Bref, je le redis et je le répète, tout peut être source d’inspiration, pour peu qu’on ouvre les yeux et notre esprit.

Merci d’avoir regardé cette vidéo. Si celle-ci vous a plu, n’hésitez pas à mettre un pouce bleu, abonnez-vous et cliquez sur la petite cloche pour ne rien manquer des prochaines sorties. Je vous dis à la semaine prochaine pour une vidéo conseils et astuces.

Bybye 🙂

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :