Un projet d’écriture : Erhetylia

Salut et tous, je suis Meryma Haelströme. Bienvenue sur la chaîne des auteurs qui en ont dans la plume. Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle vidéo «mes écrits». Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes projet d’écriture : Erhetylia. C’est partie !

1. La genèse d’un projet

Erhetylia est un gros projet de fantasy sur lequel je travaille depuis plusieurs années. J’ai commencé à avoir les premières idées en 2013 à peu près, influencée par mes lectures notamment Bilbo le Hobbit de Tolkien, Eragon de Christopher Paolini, les Chevaliers d’émeraude d’Anne Robillard, et bien d’autres plus ou moins connus. Si je m’investissais réellement pour la première fois dans un projet d’écriture sérieux, je n’en étais pas à mon coup d’essai dans la création d’un univers. Sauf qu’à chaque fois on y retrouvait beaucoup trop de ces influences et ça me déplaisait.

Au départ, je n’avais que des zones géographiques, des pays, et des peuples. Je ne voulais pas d’orcs, d’elfes ou de nains, ou tout ce qu’on peut trouver dans la fantasy habituellement. Là, je voulais quelque chose d’un petit peu différent, donc dans Erhetylia, tous les peuples sont humains. Après il y a des créatures bien sûr : des dragons, des centaures et plein d’autres choses. Au cours des années, le projet à évolué, il a pris différentes formes, j’ai écrit plusieurs premiers jets, certains que j’ai fini grâce au nanowrimo, d’autres pas. Les personnages ont évolué aussi. Mais aujourd’hui, Erhetylia n’est pas encore réellement commencé.

2. Remises en question

2013, c’était il y a 7 ans. Donc ça fait 7 ans qu’Erhetylia me trotte dans la tête, me hante, que j’en rêve très souvent. Je le délaisse régulièrement pour mieux y revenir. Bref, 7 ans, c’est long. C’est même trop long. Depuis j’ai évolué, j’ai grandi, j’ai mûri, j’ai eu un enfant. Bref, je ne suis plus la même qu’en 2013. Ça explique sans doute pourquoi j’ai du mal aujourd’hui à y revenir tout à fait. A l’heure actuelle, quand je créé un personnage, je lui donne un but, un objectif, un sens à son existence.

Et puis, j’ai aussi envie d’aborder des thèmes particuliers, d’amener une réflexion, en plus du plaisir de vivre une aventure. C’est une démarche que je n’avais pas à l’époque. Et je pense que ça explique pourquoi je remets en question chaque élément que j’ai créé jusqu’à maintenant. Il y a aussi le fait que je veux créer quelque chose d’authentique, d’unique, et d’original. Pour prendre un exemple, le monde d’Erhetylia se base sur les quatre éléments. C’est quelque chose que j’adore, qui me tient à coeur, et pourtant j’ai l’impression de trop voir ça en ce moment dans mes lectures fantasy. Du coup j’ai envie de me démarquer un petit peu. Donc je remets ça en question.

Une autre chose : au moment où l’histoire débute, les dragons ont disparu de l’histoire. Ils ne sont plus qu’une légende dans l’esprit populaire, ou un peu comme les dinosaures pour nous. L’intrigue est construite dans le but de les faire revenir, ou renaître. Et bien ça aussi, j’ai l’impression de l’avoir trop vu, trop lu. Voilà, c’est tout un tas d’éléments comme ça que je remets en question, et qui fait que je n’ai pas encore avancé sur ce projet.

3. Nouveau départ

Mais je n’ai pas fait tout ça pour rien. J’ai pas envie d’avoir la sensation d’avoir perdu 7 ans à bosser sur un projet aussi énorme pour tout balancer à la poubelle. Déjà j’en ai pas la force, ça me ferait trop mal au cœur. Parce que mine de rien, Erhetylia, c’est une partie de moi, les personnages que j’ai créé, les créatures auxquelles j’ai donné vie. Donc j’ai décidé de tout reprendre, tout remettre à plat, tout recommencer. Mais cette fois, je veux faire les choses correctement. Je vais attendre d’avoir terminé La meute, dont je vous parlais dans une précédente vidéo, que vous pouvez allez voir en suivant le lien part là, je suis en phase de corrections, donc ça devrait avancer pas mal maintenant.

Et en attendant d’avoir les retours de ma correctrice, je vais pouvoir commencer à repenser Erhetylia de manière sérieuse. C’est-à-dire, réfléchir à la magie, parce qu’il y en aura inévitablement, mais quelle magie, d’où elle vient, qu’est-ce qu’elle fait etc. Réfléchir aux créatures, les dragons notamment, qui sont le pilier de cet univers. Les peuples, les territoires, le monde et par extension, la carte.

Bref, je reprends tout depuis le début, quasiment comme un nouveau projet (je dis « quasiment »parce que je vais quand même garder quelques petites choses). Notamment par exemple le fait que ce soit une trilogie. Dans la fantasy c’est assez courant, quand on créé un univers aussi riche, l’auteur a besoin de plusieurs tomes pour faire découvrir son monde à ses lecteurs. Ce que je veux garder également c’est que l’intrigue générale se déroule sur 3 générations de personnages. Le tome 1 avec les grands-parents, le tome 2 avec les parents, et le tome 3, je vous le donne en mille : avec les enfants. Mais voilà, après, tout le reste va probablement changer, évoluer, être remanié, donc je vais pas vous en dire plus sur Erhetylia. J’ai l’impression de vous en avoir déjà trop dit !

Voilà pour cette vidéo sur un de mes projets d’écriture. Lorsque j’aurai mis en place tout ça, et que j’aurai avancé dans l’écriture, voire quand j’aurai terminé le tome 1, je ferai une nouvelle vidéo pour vous parler de tout ça.

J’en profite pour vous rappeler que j’ai une page tipeee, sur laquelle vous pouvez soutenir mon travail. Vous pouvez également vous abonner à ma newsletter, La Missive, depuis mon site internet. Chaque mois, j’offre à mes abonnés une nouvelle de fantasy exclusive 🙂

Sur ce, merci d’avoir regardé cette vidéo. Si celle-ci vous a plu, n’hésitez pas à mettre un pouce bleu, abonnez-vous et cliquez sur la petite cloche pour ne rien manquer des prochaines sorties. Je vous dis à samedi pour une vidéo chronique. Bybye 🙂

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :