Lire Jour 12 : Glissant

Jour 13 : Dune

 

Montée sur un impressionnant destrier noir, Rad’yo déboula devant Tadeus. La capuche de son manteau, rabattue dans son dos, libérait sa longue chevelure grise. Un diadème d’argent serti d’une émeraude ceignait son front. Le forgeron ouvrit la bouche mais la femme ne lui laissa pas le temps d’exprimer sa pensée, quelle qu’elle fût.

— Je ne peux pas lire dans ses pensées non plus ! s’écria-t-elle en désignant l’Alternak d’un mouvement de bras.

L’homme se reprit et fronça les sourcils.

— “Leurs” pensées, vous voulez dire ?

Rad’yo secoua la tête, dérangeant un peu plus sa coiffure défaite.

— Maëlys et Georg ont fusionné. Ils n’existent plus. Pas tant qu’ils sont sous cette forme. Et je ne peux pas saisir à quoi pense cette créature, et ce qu’elle essaie de faire.

— Je crois qu’il veut éloigner le troll.

— Oui, mais il s’acharne à vouloir rester près des habitations. Pourquoi ?

Tadeus haussa les épaules et reprit sa course en direction du château pour aider les villageois. Mais alors qu’il tournait les talons, le destrier hennit et se cabra, projetant Rad’yo à terre. La monture s’enfuit au galop, probablement pour retourner auprès de son maître. Le forgeron accourut auprès de la télépathe. Sonnée, les yeux résolument fermés, elle serrait ses deux mains contre ses tempes.

— Debout, relevez-vous !

Mais Rad’yo l’ignora et gémit de douleur. Elle bascula sur le côté et se remit sur ses pieds en titubant. Tadeus, prudent, tendit les mains pour l’aider, mais elle le repoussa.

— L’Alternak essaie de communiquer…

— L’ater-quoi ?

La femme souffla bruyamment et, les mains sur les genoux, ouvrit les yeux. Haletante, elle fixa le forgeron de son regard émeraude.

— Alternak. C’est une créature issue du Troisième Cercle.

— Le… le Troisième Cercle… des Enfers ?

— De mon cul ! s’emporta la télépathe. Évidemment, des Enfers ! Vous pensiez que ces enfants étaient des êtres fragiles et sans défense ?

Surpris par le soudaine agressivité de la femme, Tadeus recula. Ses yeux lui semblaient tout à coup plus brillants, plus verts, et un halo à peine visible entourait tout son corps. La rareté des mages et des sorciers dans ces contrées reculées rendait les habitants de plus en plus superstitieux à leur égard. Tadeus, élevé dans la plus pure foi de Lumière, croyait dur comme fer au Ciel et aux Enfers. Tout ce qui avait attrait, de près ou de loin à la magie, était pour lui signe de damnation éternelle. Pourtant, il ne pouvait croire que sa fille bien-aimée pouvait avoir un lien avec ces créatures infernales.
Rad’yo se tordit de douleur une nouvelle fois et retomba, un genou à terre, le visage en sueur, des mèches blanches collant à son front et son cou.

— Allez-vous en ! cria-t-elle alors que l’Alternak et le troll fonçaient sur eux en remontant la rue principale.

Tadeus ouvrit grand les yeux de stupeur, hésita une seconde, mais devant l’air résolu de la mage, il tourna cette fois les talons et disparut à l’angle d’une rue encore intacte.

Alors, Rad’yo se tourna vers les créatures en furie, tendit les paumes devant elle, inspira profondément et poussa un cri si puissant qu’il résonna par-delà les dunes verdoyantes de la vallée.

Jour 14 et 15 : Armure et avant-garde

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :