Salut tout le monde, j’espère que vous allez bien. Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle vidéo car aujourd’hui, nous allons aborder des créatures mythologique fascinantes dans la fantasy, nous allons parler Dragons ! C’est parti !

Il y a tant à dire sur les dragons, je n’aurai pas assez d’un seul article pour cela. Par ailleurs, de nombreux sites, blogs ou chaînes youtube aborde le sujet sous différents angles. Pour ma part, je vais rester très générale dans les lignes qui vont suivre, dans le but de faire un rapprochement avec ma vision du dragon, tel que je le conçois tout personnellement, et comment il apparaît dans mes écrits.

1. Le dragon, plus que des écailles

le dragon, plus que des écailles
Le terme dragon, dans la conscience populaire, est plutôt généraliste. Quand on parle dragon, souvent on voit une créature gigantesque, reptilienne, pourvue d’ailes et de pattes puissantes, de griffes, de crocs, de cornes, au corps recouvert d’écailles, et qui crache du feu, le plus souvent (il n’y a qu’à voir mes chouchous, à la fin de cette vidéo).

En réalité, cette représentation est typique du dragon occidental, et plus particulièrement, du dragon scandinave. Mais dans les différents folklores, que ce soit nordiques, germaniques, anglo-saxons, slaves, asiatiques, africains ou amérindiens, il existe de nombreux autres types de dragons, ou de dragonidés, si on peut les appeler ainsi.

On peut citer notamment la vouivre (ou wyverne, 2 pattes arrière, 2 d’ailes) ; le drake (4 pattes mais pas d’aile) ; l’amphiptère (2 ailes mais pas de pattes) ; le worm (pas de pattes, pas d’aile, le basilic dans Harry Potter, ou dans une forme plus douce le dragon asiatique) ; le lindworm (2 pattes mais pas d’ailes).
les différents types de dragons dans la fantasy

Parfois ce sont des êtres pensants, conscients et qui parlent. Parfois ce sont des animaux.

Ces différentes formes peuvent bien sûr différer en fonction de l’imagination de leurs créateurs et créatrices que sont les illustrateurs et illustratrices, les auteurs et autrices, joueurs et joueuses de jeu de rôle notamment. Tous ces créatures de fantasy n’ont pas le même rôle, la même fonction, ni le même alignement (comme on dit en JDR). Certains sont protecteurs, d’autres destructeurs, parfois ils seront neutres, ou neutres ascendant chaotiques, ou bons ascendant neutres, ou bons ascendant chaotiques etc etc.

2. Les dragons, plus qu’une créature mythologique :

Le dragon idéal selon moi :

Pour ma part j’aime à penser que les dragons (que je me représente le plus souvent avec deux ailes, quatre pattes, bref, le dragon occidental par excellence), sont des créatures complexes, pourvues d’une conscience, d’une réflexion et d’une logique bien plus développées et compliquées que celles des humains. Ils communiquent par la parole, dans la langue des humains qu’ils fréquentent, mais aussi par la pensée, au moyen d’images et/ou d’émotions.

Des dragons sur forum :

Lors de la construction de mon ancien forum Lindorm (au nom plus qu’évocateur et dont je vous parlais dans une précédente vidéo), j’avais dans l’idée de représenter les dragons sous leur forme la plus classique, occidentale, au départ. Mais rapidement, mes joueurs et joueuses ont choisi de représenter leurs dragons de manière différente, et j’ai accepté, parce que j’aimais l’originalité de cette idée. On s’est donc retrouvé avec des dragons de toutes formes, couleurs, avec des cornes ou pas, des écailles, des plumes ou une peau lisse, recouverts de lianes, de multiples yeux, bref, de dragons ils n’avaient que le nom, mais dans cet univers précis, ils étaient bien des dragons.

Des dragons liés à la nature :

Dans Erhetylia en particulier, les dragons (occidentaux) sont des protecteurs. Ils protègent leur espèce, leur territoire mais aussi l’humanité (même contre son gré). Mais ce qui caractérise les dragons dans Erhetylia c’est leur lien avec la nature (comme sur mon forum Lindorm). En effet, chaque dragon est lié à un élément : l’eau, le feu, l’air ou la terre (et leurs déclinaisons : foudre, glace, électricité, pierre etc). Sa forme ou couleur ne permet pas de déterminer à quel élément il appartient (même si elles y contribuent parfois), seule la manifestation de son pouvoir le pourra avec certitude : cracher du feu, de l’eau, de la glace, de la lave, provoquer des tremblements de terre ou du venin dans les crocs et les griffes par exemple. Le dragon se rapprochera alors d’un humain (plusieurs au cours de sa vie), lié au même élément que lui. En revanche, il ignorera complètement les humains sans pouvoir magique, sans pour autant leur témoigner d’animosité.

Des dragons pour serviteurs :

Dans « La pierre de dragons », un autre univers que j’ai développé un peu au cours de quelques nouvelles (et possiblement un ou plusieurs romans à venir), les dragons peuvent avoir plusieurs formes, être de plusieurs types. Mais ce qui les caractérise le plus c’est qu’ils peuvent prendre forme humaine et se lient à un homme ou une femme en particulier (qu’ils n’ont pas forcément choisi). Ensemble ils accomplissent les tâches qu’on leur donne : combattre contre les pirates, trier les pierres extraites de la mine, maintenir l’ordre sur l’île d’Emerya etc. Mais ils peuvent aussi servir leur humain en tant que domestique. Dans cet univers, les dragons sont considérés comme des animaux sauvages dont on se sert, et qui n’ont aucun droit.

Des dragons vengeurs :

Dans mes écrits, il existe une troisième version des dragons. Vous constaterez cela à travers ma nouvelle « Sacrifice » disponible sur wattpad (qui sera retravaillée et développée en un ou plusieurs romans également). Cette fois, les dragons sont plutôt du genre destructeurs (carrément même!), et revendiquent leur territoire, que les humains leur ont pris au cours d’une guerre qui dure depuis des siècles. Dans cet univers les dragons sont des mastodontes à l’image des grands prédateurs du jurassic (en dix fois plus grands encore !), sous la gouvernance d’un Roi dragon, avec des pouvoirs magiques en plus : Feu, eau, air, terre mais aussi ténèbres, nécromancie, stellaires, etc etc. Heureusement pour les humains (ou pas), les dragons sont désormais en nombre si réduits qu’on peut les compter sur les doigts de la main. Ils sont également pourvus de conscience et de parole, ce qui les rend d’autant plus dangereux.

Et si ces trois versions coexistaient dans un seul et même univers ? Si ces trois continents composaient un même monde ? Si les dragons reprenaient le contrôle de leurs territoires, tels qu’ils étaient avant l’apparition des humains ?

3. Mes chouchous parmi les dragons célèbres :

Parmi les nombreuses représentations des dragons, que ce soit dans la littérature, ou au cinéma pour ne citer qu’eux, j’ai de nombreux chouchous… en fait, je les aimes tous XD j’aime les dragons, donc, je vais pas chercher plus loin. Maiiis j’ai quand même mes petits préférés.

Coeur de dragon

mes six dragons préférés draco
Draco : mon favori parmi tous mes chouchous, c’est évidemment Draco dans coeur de dragon. Il est le dernier dragon de son espèce, le gardien de l’ancien code, protecteur des valeurs de la chevalerie et de l’humanité. Ami fidèle et loyal au grand coeur, il se montre impitoyable envers ses ennemis. Et il a un petit faible pour les moutons. Coeur de dragon est mon film préféré sur le sujet.

Dragon

mes six dragons préférés krokmou
Krokmou : Bien sûr on ne peut pas parler de dragons sans aborder le dessin animé dreamworks du même nom, avec pour héros Krokmou, ce furie nocturne si attachant. Dans mes rêves les plus fous, je me suis imaginée plusieurs fois en Harold (enfin, une version féminine de Harold… du coup Astrid) chevauchant mon dragon noir par-delà les mers du nord, en quête d’une terre pour y accueillir tous les dragons.

Eragon

mes six dragons préférés saphira
Saphira : j’ai découvert Eragon à travers le film en premier lieu, puis le livre ensuite. J’ai préféré les livres, cela va sans dire, même s’ils comportent leurs faiblesses et leurs clichés (je rappelle quand même que Christopher Paolini n’avait que 15 ans quand il a écrit le tome 1 d’Eragon). J’ai tout de suite accroché à Saphira, autant dans le livre que dans le film. Mais au-delà de son aspect, de sa couleur ou de son caractère, ce qui m’a touché le plus, c’est sa relation avec Eragon, et c’est ce qui m’a en partie inspirée pour Erhetylia.

Harry Potter et les reliques de la mort

mes six dragons préférés le pansedefer unkrainien
Le Pansedefer ukrainien : mais si, vous savez, ce dragon albinos qui garde les chambres fortes à Gringotts dans Harry Potter. Alors celui-là, pourquoi je l’aime ? Sans doute parce qu’il est martyrisé et libéré par le trio dans le tome 7. C’est sans doute mon côté « Brigitte Bardot » qui ressort.

Dragons et autres bestioles

mes six dragons préférés gryhad et salahad
Gryhad et Salahad : Ces deux-là sont aussi différents que le jour et la nuit et pourtant, je les aime tous les deux pareils. Si vous ne les connaissez pas encore, je vous invite à découvrir le recueil Dragon et autres bestioles d’Alizée Villemin, dont je vous ai déjà parlé dans une vidéo chronique. Gryhad est friand de barbecue, et maîtrise à la perfection la délicate cuisson du chevalier en armure. Salahad est… comme son nom l’indique, un dragon végétarien et qui raffole de la mousse au chocolat !

Vous remarquerez que je parle pas de la série les dragons de Pern… tout simplement parce que je ne l’ai pas encore lu, à mon grand regret. Elle est sur ma liste des livres à lire, avec des dizaines et des dizaines d’autres.

J’ai encore tant à dire sur les dragons, mais je vais m’arrêtez là pour aujourd’hui. Dites-moi en commentaire quel est votre dragon préféré, et pourquoi !

Sur ce, merci d’avoir regardé cette vidéo. Avant de partir, pensez à mettre un pouce bleu pour nourrir les dragons, abonnez-vous pour conjurer le mauvais sort, et je vous dis à très vite, pour une nouvelle vidéo.
Prenez soin de vous, bybye 🙂

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :