Je travaille sur plusieurs projets d’écriture

Salut à tous, je suis Meryma Haelströme, j’espère que vous allez bien. Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour cette vidéo vécu et expérience, dans laquelle je vous parle de quelques projets que j’ai en cours, d’autres que j’ai laissé tomber, ceux que je prévois. Et surtout comment je m’organise. C’est parti !

1. Pourquoi je travaille sur plusieurs projets à la fois ?

Disons le carrément : je suis incapable de travailler sur un seul projet. Parce que je suis submergée d’idées en tout genre. Parce qu’elles ne sont pas forcément toutes raccord les unes avec les autres, ne concernent pas le même univers, ni la même ambiance. Parce que j’ai besoin de diversifier les supports, les formes, les techniques.

Alors je ne dis pas que c’est ce qu’il faut faire, que c’est ce que vous devriez faire. Non non. Du tout. J’essaie de moins m’éparpiller, parce qu’avouons le, à travailler sur plusieurs choses à la fois, on avance forcément moins au final. Mais j’ai arrêté de me restreindre, et de lutter contre ma nature profonde. Nous verrons dans la troisième partie de cette vidéo, comment je m’organise pour éviter de me perdre et parvenir à mes fins, malgré tout ce bazar.

2. Liste non exhaustive de mes projets

Alors bien sûr, le projet principal de cette année c’est Erhetylia. J’ai déjà commencé à retravailler dessus, j’ai les grandes lignes de l’épisode 1 de la première saison pour une série littéraire.
En parallèle, je continue les corrections de La meute, roman one shot fantastique à base de loup-garous.

A côté de ça, dorment des dizaines de projets entamés, avortés, pas encore commencés, à venir ou qui brûleront sur l’autel des projets offerts en sacrifice pour donner vie à d’autres. Bref, voici une liste non exhaustive de quelques unes des idées d’histoires que j’ai dans mes tiroirs.

– Un homme à Khyma : Loïc, capitaine de la garde d’un petit village, mari fidèle, père aimant, se retrouve esclave d’un peuple matriarcal oublié. Mine de rien j’ai déjà un peu plus de 50 pages. Et tout est à revoir XD
– Evelyne : jeune fille de 17 ans, populaire au lycée, bonne élève qui pensait tout avoir, jusqu’au jour où elle fait une mauvaise chute de cheval lors d’une compétition, et se retrouve paraplégique sans espoir de remarcher un jour. Pareil, j’ai une trentaine de pages à réécrire complètement.
La fournaise de ton amour, un très très court chez short édition, que j’aimerai développer en une romance fantasy sur fond de guerre entre deux peuples que tout oppose, avec pour personnage principal Maëlys, une forgeronne aux origines douteuses.
– Le collier de Jade, encore une histoire de loup-garou, dans un monde médiéval fantastique, où il est interdit de regarder la lune, avec un mystérieux collier qui se transmet de génération en génération.
La sirène de Brooklyn, disponible sur wattpad, à réécrire également
– Créatoria, un concept que je n’ai encore vu nulle part, donc je ne vais pas développer pour le moment.
– La lignée des rois, je me souviens même plus où je voulais en venir avec celle là.
– Histoire de femmes, titre évidemment plus que provisoire, 4 sœurs, 4 princesses possédant chacune la maîtrise d’un des quatre éléments naturel (encore une histoire des 4 éléments), elles s’opposent les unes aux autres en grandissant et mettront leur royaume à feu et à sang avant de se rappeler qu’elles forment une famille, et qu’elles ne sont rien les unes sans les autres.
-Ah et bien sûr Koralie, cette jeune fille muette originaire d’un petit village de montage et qui devra quitter tout ce qu’elle connaît pour aller chercher son petit frère et tenter de le sauver d’une terrible menace. J’ai eu l’idée de cette histoire en voyant le concours lancé par folio sf auquel je voulais participé et que j’ai finalement laissé tomber par manque de temps. Mais j’aime quand même l’idée, je dois la retravailler, mais je pense que ça peut donner quelque chose de sympa.

Et puis après j’ai des idées de recueils de nouvelles aussi dont un sur le thème du sacrifice avec déjà 8 ou 9 textes écrits, mais à retravailler.

Je réponds aussi beaucoup aux appels à textes. Bon, un peu moins cette année mais dans les deux ou trois dernières années j’ai dû répondre à une bonne dizaine d’AT. Je participe également de temps en temps aux concours sur short édition, quand le thème m’inspire et me plait. Ça me fait une pause dans mon projet actuel, ça me change les idées et surtout, ça me sort de ma zone de confort, et ça je pense que c’est le plus important pour se confronter aux regards des autres et progresser.

3. Comment je m’organise ?

Alors comment je m’organise pour arriver à bosser sur tous ces projets ? Et bien, je ne bosse pas sur tous en même temps, heureusement, ce serait juste impossible. Ce sont tous des textes commencés, avortés ou à réécrire. Donc ils ne vont pas s’enfuir, ils sont là, je les garde bien au chaud. Actuellement je suis sur Erhetylia, et les corrections de La meute. J’alterne en général une semaine sur deux. Quand j’aurai terminé la meute, je vais essayer de me concentrer uniquement sur Erhetylia, du moins tant que je serais en phase d’écriture.

Quand j’aurai terminé la saison 1, que je me lancerai dans la relecture, les corrections, l’envoie aux bêtas lecteurs, je commencerai à travailler un nouveau projet. J’hésite entre la fournaise de ton amour, ou Evelyne qui me titillent depuis un moment, mais il y a aussi la sirène de Brooklyn, alors je sais pas encore. J’aime bien changer complètement de genre, de types de personnages et d’histoire. Ça m’évite de m’ennuyer. Dites-moi en commentaire quel projet vous intrigue le plus, lequel vous aimeriez que je développe dans une future vidéo ?

Pour résumer, je prévois mon histoire, j’écris. Quand j’ai terminé d’écrire et que je commence la relecture/réécriture/corrections, je débute la réflexion du projet suivant. Mais je me force à ne pas écrire tant que le projet précédent n’est pas terminé. Avant cela y a encore l’envoie aux bêtas lecteurs, bêtas lectrices, attendre leurs retours et les modifications et corrections éventuelles en fonction de leurs questions, de leurs critiques constructives. Je continue donc la réflexion sur le projet qui va suivre, les personnages, éventuellement l’univers, les enjeux, les créatures, les grandes lignes de l’intrigue etc.

Voilà comment je procède. Ce n’est pas forcément la meilleure méthode, sans doute pas adaptée à tout le monde, de toute façon, comme on est tous différents, il y a autant de méthodes que d’écrivains, alors, trouvez la vôtre, celle qui vous convient. Dites-moi aussi en commentaire comment vous gérer vos différents projets, est-ce que vous travaillez sur plusieurs en même temps, ou les uns après les autres ?

J’en profite pour vous informer, ou vous rappeler que ce weekend se tient un salon du livre virtuel sur Discord, le salon Virtua’livres, dont vous pourrez retrouver tous les infos en descriptions, et sur facebook. C’est un palliatif parfait aux salons du livres qui ont été annulés à cause du confinement, vous pourrez rencontrer des illustrateurs et des auteurs de tous horizons, alors n’hésitez pas à venir y faire un tour. J’y serai samedi soir de 18h à 22h pour vous présenter ma nouvelle Le prix de la liberté. Je vous recevrai sur mon stand avec plaisir pour discuter, et échanger.

Merci d’avoir regardé cette vidéo, si celle-ci vous a plu, n’hésitez pas à mettre un pouce bleu, abonnez-vous et tout et tout. Je vous retrouve la semaine prochaine pour une vidéo astuces et conseils. Bybye 🙂

couverture-courroux-glace

La Missive

Quand le conflit entre une mère et ses filles met en péril l'avenir du monde.

Découvrez gratuitement ma nouvelle fantastique "Courroux glacé".

Félicitations et bienvenue parmi les abonnés de La Missive

%d blogueurs aiment cette page :